× Fermer

Irak

MSF renforce ses activités autour de Mossoul alors que les combats s'intensifient

Toutes les actualités 
Alors que la bataille autour de Mossoul s’intensifie, Médecins Sans Frontières (MSF) met en place des structures chirurgicales pour soigner les blessés et accroît son aide aux populations déplacées.

    Avec l’intensification des combats dans la ville de Mossoul et aux alentours, la crise humanitaire en Irak ne cesse de s’aggraver. Pour répondre aux besoins médicaux accrus des populations irakiennes, MSF a ouvert un hôpital de campagne doté d’une unité chirurgicale à environ 30 km au nord de la ville et en met en place un autre à Qayyarah, à 60 km au sud.

    «L’objectif de ces hôpitaux est de soigner les patients grièvement blessés par suite des combats, a déclaré Barbare Turchet, chef de mission MSF en Irak. L’hôpital au nord de Mossoul est situé sur la route principale vers Dohouk, il vise à stabiliser les patients et à faire de la chirurgie d’urgence vitale. Offrir une prise en charge le plus près possible des lignes de front aux personnes très grièvement blessées dans la zone peut être une question de vie ou de mort.» 
     

    Besoins médicaux observés par les équipes MSF

    «Parmi les premiers patients admis, il y avait une famille dont la maison avait été détruite par un tir de roquette, poursuit Barbara Turchet. Deux membres de la famille ont pu être soignés dans la structure MSF. Deux autres ont été stabilisés avant d’être transférés à l’hôpital d’Al Shekhan. Jusqu’à présent, la plupart des patients soignés ou stabilisés dans l’hôpital de campagne souffraient de blessures par balles ou dues à des éclats d’obus

    L’hôpital mis en place à Qayyarah est conçu pour répondre aux besoins médicaux observés par les équipes au sud de Mossoul. Comme pour l’autre structure dans le nord, le but est de fournir une prise en charge chirurgicale dans l’enceinte du centre de soins de santé primaires de Qayyarah, aussi près que possible des lignes de front. La salle d’urgence et les salles d’hospitalisation sont prêtes. La salle d’opérations est en cours d’installation sous des tentes gonflables, en attendant l’achèvement d’une structure plus robuste dans des containers aménagés. 
     

    Les deux hôpitaux de campagne sont reliés à des structures médicales préexistantes dans les villes voisines. Les patients sont transférés vers ces structures dans des ambulances de la Direction de la Santé. Les équipes médicales dans les structures MSF comprennent des membres du personnel détaché par la Direction de la Santé qui collaborent avec le personnel international de MSF.

    Aide aux personnes déplacées

    Parallèlement, MSF prévoit de déployer des postes médicaux avancés, encore plus près des lignes de front, dans des sites où les patients pourront être stabilisés avant d’être transférés pour des opérations chirurgicales dans les deux hôpitaux de campagne. 
     

    Les équipes mobiles de MSF qui dispensent déjà des soins médicaux et des soins de santé mentale aux personnes déplacées dans les gouvernorats d’Erbil et de Ninive ont étendu leurs activités aux personnes récemment déplacées à cause de la bataille de Mossoul et qui habitent maintenant dans des camps à Zelekan (nord-ouest d’Erbil) et Hassansham (ouest d’Erbil). 

    MSF travaille en Irak sans interruption depuis 2006. Afin d’assurer son indépendance, MSF n’accepte pas les fonds provenant d’États ou d’agences internationales pour ses programmes en Irak et finance ses activités uniquement avec des dons de personnes privées venant de nombreux pays dans le monde.