× Fermer

Entre crises humanitaires et urgences médicales : toute l'actualité

Le personnel de MSF ne peut pas accéder au FRC

Lituanie

Lituanie : des pratiques migratoires qui aggravent les souffrances

MSF dénonce la détention prolongée et la discrimination systémique en Lituanie, et appelle à la mise en place immédiate d'alternatives humaines qui répondent équitablement aux besoins des personnes vulnérables et traumatisées.
Mothers and grandmothers sit with their children outside the newly refurbished maternity and paediatric ward of Tambura hospital.

Soudan du Sud

Soudan du Sud: Soigner les blessures invisibles à la suite du conflit

Les blessures causées par la violence ne sont pas uniquement physiques et dans le cadre des conflits, les soins psychologiques sont tout aussi essentiels. A la suite du violent conflit inter-ethnique qui a causé le déplacement de 80 000 personnes, MSF a décidé de fournir des soins de santé mentale à la population de Tambura, au Sud Soudan.
Mohamed Hussein, Rohingya de 65 ans, parle aux enfants

Bangladesh

5 ans plus tard : 5 Rohingyas témoignent

MSF s'est entretenu avec cinq Rohingyas vivant dans des camps de réfugiés à Cox's Bazar, au Bangladesh, pour comprendre comment ils voient leur vie cinq ans après avoir été déplacés de force du Myanmar. Agés de cinq, 15, 25, 45 et 65 ans, ils représentent ensemble trois générations de Rohingya vivant dans les camps. Ils ont tous été ou sont actuellement, des patients de MSF.
François Cautaerts, avocat à la cour-Associé, Molitor Avoats à la cour sarl.

Signature d'un partenariat entre MOLITOR Avocats et Médecins Sans Frontières

Nous sommes fiers d'annoncer un nouveau partenariat caritatif entre le cabinet MOLITOR Avocats à la cour et Médecins Sans Frontières Luxembourg.
Un migrant haïtien marche à l'ombre de bâches en filet dans le refuge "Senda de Vida" à Reynosa, au Mexique.

Haïti

"Retourner en Haïti, c'est mourir"

Les migrants haïtiens qui risquent leur vie pour fuir le conflit font face à toujours plus de dangers lors de leur voyage à travers l'Amérique latine.
Portrait d'Agy Agy, superviseur logistique chez MSF à Cabo Delgado, Mozambique

Mozambique

Mozambique : "Nous devons toujours être en alerte"

Agy Agy, 28 ans, est superviseur logistique chez MSF à Cabo Delgado, au Mozambique. Il explique comment sont préparés les kits de secours dans un contexte fluide, où les violences récentes et les rumeurs d'attaques ont déplacé plus de 80 000 personnes depuis début juin.
Des personnes tout juste arrivées sur l'île de Samos, en Grèce, marchent sur un chemin rocheux.

Grèce

Grèce : de l'aide médicale d'urgence et un soutien à plus de 570 personnes

Après leur arrivée dans de petites embarcations sur l'île grecque de Samos, plus de 570 personnes, dont 24 femmes enceintes, ont reçu des premiers soins médicaux et psychologiques d'urgence.
Un médiateur culturel MSF et une infirmière expliquent à un patient comment utiliser un kit médical pour les plaies lors d'une consultation à la clinique mobile MSF dans la zone frontalière de Horgos 2 en Serbie.

Serbie

Violences à la frontière entre Serbie et Hongrie.

Les données médicales de Médecins Sans Frontières et les témoignages de patients révèlent des niveaux de violence alarmants à la frontière entre la Hongrie et la Serbie.
Des centaines de personnes déplacées par le conflit attendent une distribution de kits ménagers

RD Congo

Nord-Kivu : les communautés déplacées perdent espoir

Plus de 190 000 personnes ont dû fuir leur domicile précipitamment dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, dans la province du Nord-Kivu, suite à la résurgence du groupe armé M23 et aux affrontements intermittents qui l’opposent à l’armée congolaise depuis la fin du mois de mars 2022.
Conséquences médicales des violences à Port-au-Prince.

Haïti

Haïti : Des dizaines de civils sont touchés par des balles perdues

Depuis le samedi 23 juillet 2022, Médecins Sans Frontières (MSF) a constaté une augmentation significative du nombre de victimes de balles perdues arrivant dans ses structures médicales de la capitale. Suite au récent déclenchement de violents combats entre groupes armés dans les quartiers périphériques du centre-ville, le Centre d'Urgence de MSF à Turgeau a reçu près de 80 blessés par balle, pour la grande majorité des victimes de balles perdues.

Pages