× Fermer
Centrafrique. République centrafricaine. Conflits. Violences.

République centrafricaine

MSF dénonce le meurtre de plusieurs civils, dont un de ses employés, lors d’une fusillade près de Bambari

Une route près de Bambari. République centrafricaine, décembre 2020. © Adrienne Surprenant / Collectif / MSF
Toutes les actualités 
Médecins Sans Frontières (MSF) dénonce le meurtre de l’un de ses employés lors d’une attaque perpétrée ce 28 décembre à l’encontre d’un camion de transport public à Grimari, dans la préfecture de Ouaka, en République centrafricaine (RCA).

    Notre collègue n’était pas en service et avait emprunté ce camion de transport public pour se rendre de Bambari à Bangui quand la fusillade a éclaté. Notre collègue a été sévèrement blessé au cours de cet incident qui a blessé et coûté la vie à de nombreux autres passagers. Tous les blessés ont été emmenés dans un hôpital de Grimari pour y recevoir des soins vitaux d’urgence.

    La population civile est prise au piège dans ce conflit meurtrier, victime de ce cycle de violence sans fin.
    Marcella Kraay, cheffe de mission adjointe MSF

    MSF a immédiatement envoyé une équipe de l’hôpital de Bambari, où elle intervient, à Grimari pour fournir une assistance médicale d'urgence et a référé cinq patients grièvement blessés, dont notre collègue, à l’hôpital que MSF appuie près de Bambari. Malheureusement, notre collègue est décédé du fait de la gravité de ses blessures.

    « Cette attaque et le meurtre de notre collègue illustrent une nouvelle fois les conséquences des violences en RCA », déclare Marcella Kraay, cheffe de mission adjointe MSF. « Une fois encore, la population civile est prise au piège dans ce conflit meurtrier, victime de ce cycle de violence sans fin. Nous sommes choqués et profondément attristés par le décès de notre collègue et exprimons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »

    Le corps de notre collègue a été transporté à Bangui et remis à sa famille. Par respect pour lui et son entourage, son identité ne sera pas dévoilée.

    Une nouvelle vague de violence liée au processus électoral a frappé plusieurs régions en République centrafricaine depuis mi-décembre – notamment à l’ouest du pays – affectant davantage encore la vie de la population. L’attaque de Grimari montre à nouveau que les civils continuent de payer le prix fort de la crise violente en RCA.

    Dans les circonstances actuelles, les équipes de MSF restent mobilisées pour fournir une assistance médicale et humanitaire à la population centrafricaine. Entre le 20 et le 30 décembre, nos équipes ont reçu et apporté des soins à plus de 50 blessés nécessitant de soins chirurgicaux à Bossangoa, 24 à Bangui et plus d’une douzaine à Bambari.