× Fermer

Entre crises humanitaires et urgences médicales : toute l'actualité

Tessy Fautsch

RD Congo

" Il faut rester vigilant et ne pas ménager nos efforts "

Au cours de sa mission de 3 mois, Tessy Fautsch, coordinatrice de projet MSF, a contribué à la campagne de vaccination de l’ensemble de la population de la ville de Matadi.

Balkans, Serbie

Forte augmentation des violences envers les migrants

Depuis mars, MSF a vu doubler le nombre de consultations pour traumatismes violents.

Nigéria

Désastre sanitaire dans l'État de Borno

La situation sanitaire est critique dans l’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria.

Syrie

À Alep, la population prise au piège lutte pour sa survie

Les populations civiles d’Alep sont une nouvelle fois les premières victimes de l’intensification des combats ces trois dernières semaines.

Ukraine

Les personnes âgées effrayées et perdues

Cela fait désormais plus de deux ans que le conflit a débuté en Ukraine orientale, mais des milliers de victimes sont laissées pour compte dans des zones proches de la ligne de contact, désormais figée.

Bilan de l'année 2015

Au cours de l’année 2015, MSF est intervenue dans 69 pays, dans lesquels elle a développé 446 projets humanitaires. L’organisation a réalisé notamment plus de 8,6 millions de consultations médicales ambulatoires et hospitalisé près de 600 000 patients.

Amnesty International et MSF appellent le Luxembourg à défendre le droit d'asile

Alors que l’Union européenne (UE) est en train d’envisager un nouveau plan d’action dont le seul et unique objectif est d’endiguer la migration à tout prix, Amnesty International Luxembourg (AIL) et MSF - Luxembourg appellent le gouvernement luxembourgeois à rejeter tout accord qui risquerait d’alimenter des violations des droits humains ou instrumentaliserait l’aide humanitaire au profit du contrôle des frontières.
Aurélie Ponthieu

Accord UE-Turquie : réduire les vies des réfugiés à de simples chiffres

Aurélie Ponthieu, conseillère en affaires humanitaires pour MSF, explique pourquoi cet accord n'est pas la solution.

MSF n’acceptera plus de fonds des institutions et des États membres de l’UE

L’organisation humanitaire médicale MSF a annoncé aujourd’hui qu’elle n’acceptera plus les fonds issus de l’Union européenne (UE) et de ses États membres, en opposition à leurs politiques de dissuasion dommageables des réfugiés et à l’intensification des tentatives de repousser les personnes et leurs souffrances loin des côtes européennes.

Mer Méditerranée

"Je ne peux pas supporter de voir ces personnes mourir de la sorte."

Interview d’Aurelia Barbieri, psychologue de MSF à Catane, en Sicile

Pages