× Fermer

Mexique

MSF achève ses activités d'intervention d'urgence au Mexique

Toutes les actualités 
En novembre, les équipes MSF déployées à Mexico City et dans les États de Mexico, Puebla, Oaxaca et Morelos ont terminé les activités médicales, de santé mentale et de promotion de la santé qui ont été lancées dans des communautés différentes de ces États, après l'urgence provoquée par les deux forts tremblements de terre de septembre.
    MSF à Puebla

    Dans les jours qui ont suivi le tremblement de terre du 19 septembre, les équipes d'intervention d'urgence de MSF ont identifié les principales maladies de la population de Puebla : problèmes respiratoires, aggravations de maladies chroniques telles que l'hypertension ou le diabète, et symptômes psychosomatiques. Cependant, les personnes touchées étaient principalement préoccupées par la perte totale de leurs biens et, dans de nombreux cas, la mort de proches et de voisins. L'intervention en santé mentale - individuelle et en groupe - fournie par MSF a donc été vitale.

    MSF a concentré ses activités de promotion de la santé et de santé mentale communautaire dans différents espaces publics, tels que les écoles, les refuges, les églises, les centres de santé, les maisons de la culture et les centres sportifs.

    Les équipes ont mis en place plusieurs activités récréatives et sportives pour atteindre les jeunes les plus réticents à recevoir du soutien, ainsi que des stratégies afin de soutenir les plus petits qui présentaient des symptômes tels que des pleurs fréquents, une peur constante et de l'énurésie. La population adulte était principalement touchée par des symptômes tels que la perte d'appétit ou de sommeil, des sensations de peur, de vulnérabilité et d'irritabilité.

    Les équipes MSF étaient situées principalement dans deux régions :
    - dans la zone sud, MSF a établi sa base dans la municipalité de Tehuitzingo, où des cliniques mobiles ont été déployées pour visiter les communautés voisines isolées,
    - dans la municipalité d'Atlixco, dans le nord de l'État de Mexico, où une assistance médicale a été apportée dans la capitale municipale et les communautés de la région.

    MSF a fourni 1 544 consultations médicales, 1 450 consultations en santé mentale et les activités de promotion de la santé ont atteint 6 000 personnes. L'organisation a distribué environ 150 bâches pour les abris et 200 kits contenant des ustensiles de cuisine, d'hygiène, des manteaux et, dans certains cas, des produits spécifiques pour les bébés et les jeunes enfants. En outre, dans certaines des communautés les plus touchées, MSF a fait don d'une vingtaine de tentes.

    Dans les communautés où les équipes MSF ont considéré nécessaire de continuer à soutenir la population en termes de santé médicale et mentale, les activités ont été transférées à d'autres organisations encore présentes dans la région.

    «MSF a réussi à atteindre les communautés de manière différenciée en comprenant que chacune d'elle est un défi, avec ses caractéristiques spécifiques, ses propres coutumes, ses différentes ressources, etc. C'est pourquoi, identifier les besoins et essayer de lire les ressources de manière différenciée pour obtenir une réponse rapide et efficace, a fait une grande différence dans le travail de MSF lors de cette réponse d'urgence au Mexique», a déclaré Lina Villa Ruiz, coordinatrice de MSF.

    MSF à Oaxaca

    Dans l'État d'Oaxaca, fortement touché par les deux tremblements de terre, les équipes MSF ont dispensé des soins médicaux et de santé mentale et psychosociale. MSF a dispensé une formation en secourisme psychologique à des volontaires, des personnels de santé stratégiques, des leaders communautaires et des enseignants communautaires, principalement dans la région de Juchitán.

    Les équipes MSF ont réussi à visiter à plusieurs reprises des villages très difficiles d’accès, comme Santa María del Mar, Ixhuatán, San Francisco del Mar, Río Viejo, San Mateo del Mar, San Dioniosio del Mar, Ixtepec, Ixtaltepec et Juchitán de Zaragoza, afin d'apporter un soutien en santé mentale individuelle et psychosociale et d'intervenir en fonction des besoins identifiés chez la population affectée.

    En cas de besoin, les équipes fournissaient un soutien individuel, mais la majorité des interventions étaient des sessions de groupe; où étaient discutés différents thèmes essentiels pour la psychoéducation à des réactions émotionnelles normales face à un tremblement de terre : la signification des maisons, le deuil, la résolution des conflits, etc. Pendant la réponse, MSF a mené des évaluations constantes des besoins et déployé des cliniques mobiles.

    «Dans l'État d'Oaxaca, dans les différentes municipalités autour de Juchitán, nous avons trouvé une situation encore plus complexe, en raison de l'impact du premier tremblement de terre. De nombreuses maisons se sont effondrées, et les autres qui ont été affaiblies risquaient de s'effondrer à tout moment», explique Bertrand Rossier, coordinateur général de MSF au Mexique.

    «Les personnes essaient de revenir à la normalité mais cela s'avère très difficile dans ce contexte car la terre n'a pas cessé de trembler quotidiennement (entre 2 et 5 secousses par jour), ce qui les empêche de rentrer chez eux, par peur d'un tremblement plus fort. Une grande partie de la population dort encore à l'extérieur, bien que près de ces maisons, par crainte d'un effondrement», ajoute-t-il. MSF a fourni une assistance directe à 5 403 personnes et a dispensé 244 consultations médicales dans le cadre de ses activités de soutien aux populations touchées par la catastrophe.

    MSF à Mexico City et dans l'État de Mexico

    À la fin du mois d'octobre, les activités médicales humanitaires en réponse aux besoins de stabilisation émotionnelle et de santé mentale et psychosociale à San Miguel Tecomatlán, dans l'État de Mexico, et à Xochimilco, à Mexico City ont pris fin. À Xochimilco, les activités ont été menées dans des espaces communautaires tels que des écoles primaires, des centres de santé et des paroisses des communautés de San Gregorio et Santa Cruz Acalpixca avec la participation du personnel académique, du personnel de santé et des membres de la communauté.

    À San Miguel Tecomatlán, dans l'État de Mexico, les activités MSF ont été menées sur la place de la communauté, dans des abris, des centres de santé et le Centre de soin pour les victimes de violences, avec la participation du personnel de santé, de groupes de soutien mutuel, des groupes d'adolescents et de promoteurs de la communauté et de la société civile. Les activités de soutien à travers des consultations individuelles, des sessions de groupe et des diverses formations pour les acteurs clés de la communauté des équipes de MSF ont atteint 1 229 bénéficiaires.

    MSF à Morelos

    À Jojutla, dans l'État de Morelos, les équipes ont dispensé une formation en secourisme psychologique au personnel des services de santé, aux promoteurs de la santé mentale, aux enseignants et aux responsables communautaires. Les séances de groupe et les activités de psychoéducation ont été destinées aux jeunes et aux étudiants, mais aussi aux populations des quartiers les plus touchés, pour les soutenir dans le renforcement des outils d'adaptation. MSF a assisté des familles qui ont dû affronter la démolition de leurs maisons.

    À Morelos, MSF a mené des activités dans les municipalités de Jojutla, Mazatepec, Ocuituco, Puente de Ixtla (communauté de Tilzapotla et Xoxocotla), Tlaquiltenango (Communauté de Manzanares), Tetela del Volcán et Tlayacapan (Communauté de Nacatongo) où 5 091 personnes de la communauté ont été traitées, y compris les professionnels de la santé et les enseignants.