× Fermer

Témoignages

© Illustration based on a photo by Johan Lolos

Haïti

À Port-au-Prince, « On existe, mais on ne vit pas »

Rosanberg, Ugo, Natalie et Morjorie* travaillent tous les quatre dans un hôpital de Médecins Sans Frontières à Port-au-Prince. Plongés dans l’extrême violence des groupes armés, ils racontent leur quotidien au cœur du chaos de la capitale haïtienne.
Des migrants en provenance de pays comme Haïti, le Venezuela, Cuba, le Sénégal, le Cameroun, le Bangladesh, le Népal, entre autres, arrivent au centre d'accueil des migrants de San Vicente.

Panama

Histoires de familles qui ont survécu à la faille du Darién

En 2022, la plupart des migrants traversant la faille du Darien sont des Vénézuéliens - un changement par rapport à 2021, où une majorité d'Haïtiens risquaient le dangereux voyage de la Colombie au Panama.
John now lives and works in Belgium after almost three years in Libya and being held in four successive detention centres

Libye

« J’ai attendu deux ans et cinq mois qu’on m’évacue et il ne s’est rien passé »

Comme la plupart des réfugiés et demandeurs d'asile érythréens, John, aujourd'hui âgé de 38 ans, a quitté son pays pour échapper au service national obligatoire, que les Nations unies décrivent comme étant « équivalent à de l’esclavage ». John livre le récit de près de trois années passées en Libye pendant lesquelles il a été incarcéré dans quatre centres de détention successifs.
Portrait Bechara Ziade, président de MSF Luxembourg

« Garder une approche centrée sur l'humain m'a aidé tant dans mon travail »

Suite à son Assemblée Générale du 30 avril dernier, Médecins Sans Frontières (MSF) Luxembourg a élu le Dr Bechara Ziade à la tête de son Conseil d'Administration. Actuellement chef de la division santé des enfants et adolescents au Ministère de la Santé luxembourgeois, il a décidé de mettre à nouveau son énergie au service des plus vulnérables à travers le monde.
MSF paediatricians attend to newly born babies in the neonatal ward of the MSF maternity hospital in Khost.
Fazli Kostan © MSF
Fazli Kostan

Afghanistan

3 questions à Fazli Kostan, coordinateur de projet à la maternité MSF de Khost

Afin de réduire la mortalité et la morbidité des mères et de leurs nouveau-nés en Afghanistan, MSF fournit depuis 2012 des soins maternels et pédiatriques gratuits et de qualité dans la province de Khost, non loin de la frontière avec le Pakistan.
Des personnes déplacées de l'est de l'Ukraine assistent à une séance de psychoéducation dans la ville d'Ivano-Frankivsk, dans le sud-ouest du pays. Mai 2022
Raul Manarte
Raúl Manarte

Ukraine

« Leurs symptômes sont une réponse normale à une situation anormale »

Raul Manarte, responsable des activités de santé mentale pour MSF, décrit comment MSF répond aux besoins en santé mentale dans ces régions où de nombreuses personnes ont fui des zones plus proches des lignes de front.
Drug addict Michael Karongo takes methadone at MSF's drug therapy clinic in Kiambu. March 2020
Maria Verdecchia/ MSF
Maria Verdecchia

Kenya

Combattre les problèmes d’addiction avec la recherche opérationnelle au Kenya

Lors de sa visite de terrain de deux semaines au Kenya en avril dernier, Maria Verdecchia, épidémiologiste MSF et conseillère en LuxOR, a élaboré un programme d’étude pour les missions axées sur les maladies non transmissibles et la toxicomanie. En outre, elle a soutenu l'équipe sur l'épidémiologie et a finalisé les projets de recherche en cours.
MSF mène des activités médicales à Mocímboa pour la première fois en deux ans. Avril 2022. © MSF
Luis Montiel,Coordinateur d'urgence MSF travaillant à Cabo Delgado, Mozambique
Luis Montiel

Mozambique

Des soins de santé pour les populations de retour à Mocímboa da Praia

Luis Montiel est coordinateur d'urgence pour MSF et travaille à Cabo Delgado, s'est brièvement rendue à Mocímboa da Praia pour mener quelques activités médicales pour la première fois depuis que la violence a brusquement frappé cette ville côtière il y a deux ans.
Arrival of the medical train in Lviv. 1 April 2022. Ukraine © MSF

Ukraine

« Avez-vous un train médicalisé ? J'ai des patients pour vous »

Le vendredi 1er avril, un train médicalisé mis en place par MSF a transporté neuf patients depuis l’hôpital de Zaporijjia, dans le sud du pays, jusqu'à Lviv. La plupart des patients, accompagnés d'une équipe de neuf membres du personnel médical de MSF, avaient été sévèrement blessés à Marioupol ou en tentant de fuir la ville. Le Dr Joanne Liu, pédiatre MSF, témoigne de cette opération médicale inédite en Ukraine.
A woman walks past a building damaged by a bombing in Mariupol, Ukraine, Sunday, March 13, 2022. Evgeniy Maloletka/AP Photo

Ukraine

La vie sous les bombardements à Marioupol

Sasha, membre du personnel de MSF de Marioupol depuis des années, décrit la vie dans la ville alors qu'elle était encerclée et bombardée par les forces russes. Pour des raisons de sécurité, nous ne partageons que son prénom.

Pages