× Fermer
In Afghanistan, baby boys are usually favoured over girls because they bring more wealth to a family in the long term. Once a girl is married, she becomes part of her husband's family. Afghanistan. February 2018. © Aurelie Neyret/The Ink Link/MSF

Afghanistan

Octobre - Afghanistan

 

    Aurélie Neyret, illustratrice incroyablement talentueuse, a partagé la vie des patientes, des membres de leur famille et des employés de MSF de la maternité de Khost en Afghanistant pendant 9 jours.

    Le fruit de son travail, « Hila, née en Afghanistan », sorti en octobre 2018, nous permet de visiter l’intérieur de la maternité, où, pour des raisons culturelles, il est difficile de prendre des photos et des vidéos.

    MSF a ouvert cette maternité spécialisée à Khost en 2012, afin de fournir des soins sûrs, de qualité et gratuits, aux femmes et aux nouveau-nés de l’est du pays.

    Dans les zones rurales éloignées des grandes villes, la majorité des femmes n’ont pas suffisamment accès aux soins obstétricaux essentiels. Dans des provinces comme Khost, le manque d’accès à des soins décents est encore aggravé par la pénurie de sages-femmes et de médecins de sexe féminin.

    Notre maternité spécialisée essaie de surmonter certains de ces défis, notamment en tentant de réduire le taux élevé de mortalité maternelle dans la région, en offrant aux femmes un environnement sûr pour accoucher, ainsi que des soins gratuits fournis par un personnel médical majoritairement féminin.

    La maternité couvre une zone de près de 1,5 million d’habitants et, nos équipes prennent en charge environ 2 000 accouchements par mois (tandis qu’on observe environ 205 naissances par mois au Luxembourg).

    L’hôpital de Khost comprend un service d’hospitalisation, dont une unité de maternité de 68 lits et une unité pour nouveau-nés de 22 lits, deux salles opératoires, et des soins obstétricaux complets d’urgence. Il assure par ailleurs la vaccination des nouveau-nés, le planning familial, la promotion de la santé, et propose une clinique dédiée à la santé des femmes.

    Je suis si fière du travail que fait MSF à Khost. L’hôpital offre de véritables espoirs pour la communauté et notre travail dans le pays a un impact sur la réduction du nombre de décès – mères et nouveau-nés – pendant l’accouchement. C’est peut-être la raison pour laquelle tant de femmes appellent leur fille Hila. Ce prénom signifie «espoir», espoir pour un avenir meilleur, pour l’Afghanistan, pour les enfants et pour les femmes.
    Dr Séverine Caluwaerts - Gynécologue obstétricienne 


    LuxOR en Afghanistan : développer des technologies innovantes pour aider les bébés à respirer

    Afin de réduire les taux élevés de mortalité maternelle et néonatale en Afghanistan, MSF utilise actuellement dans son hôpital de Khost un appareil d’assistance respiratoire amélioré à destination des nouveau-nés. Les dispositifs de ventilation en pression positive continue (VPPC) à bulles* sont des systèmes à la fois peu coûteux et performants qui facilitent la respiration des enfants sans besoin de les intuber. Faciles à utiliser, ils sont conçus pour pouvoir être déployés dans des contextes de ressources limitées et s’accompagnent d’un programme de formation à l’ensemble des soins néonataux. L’unité de recherche opérationnelle LuxOR de MSF contribue au projet pilote en menant une étude spécifique évaluant les résultats de la VPPC à bulles sur les nouveau-nés.

    *La ventilation en pression continue (VPPC) consiste à administrer une légère pression d’air pour garder les voies aériennes dégagées. La VPPC à bulles (« bubble CPAP ») est un système moins coûteux pour apporter une assistance respiratoire au nouveau-né.

    Photo principale : en Afghanistan, les garçons sont souvent préférés aux filles ; ils contribuent sur le long terme à l’enrichissement de la famille. Une fois qu’une fille est mariée, elle fait partie de la famille de son mari. Février 2018. © Aurelie Neyret/The Ink Link/MSF