× Fermer
MSF RCA SICA

République centrafricaine

Mai - République centrafricaine

 

    En République centrafricaine (RCA), les groupes armés contrôlent 70% du pays : le niveau de violence continue de frapper une population encore traumatisée par le conflit de 2013 – 2014. De nombreux groupes armés, entre lesquels les alliances peuvent changer rapidement, sont en conflit autour du contrôle des ressources et de luttes de pouvoir. Les premiers à souffrir de tels conflits sont les populations civiles, qui doivent souvent abandonner leur maison et aller vivre dans des sites de déplacés. 

    Le mardi 1er mai 2018, des groupes armés, et des habitants de Bangui, la capitale, jusque-là relativement épargnée par l’escalade des violences depuis 2015, se sont affrontés avec des échanges de tirs à l’arme lourde

    Plus de 70 blessés ont été reçus à l’hôpital SICA en l’espace de quelques heures, poussant les équipes MSF à déclencher un «plan d'urgence». Celui-ci est déclenché dans des moments d’urgence pour répondre à un afflux massif de blessés. Une zone de triage est alors mise en place à l’entrée de l’hôpital, où les soignants déterminent la gravité des blessures des patients, et leur attribuent en fonction un code couleur.

    La violence touche aussi des villes comme Bambari et Batangafo, théâtre d’affrontements entre groupes armés fin novembre, et se décline également en violence sexuelle, utilisée comme arme de guerre. 

    MSF tente de répondre à toutes les dimensions de la souffrance humaine liée à la violence sexuelle. Notre objectif est de reconnaître la souffrance dans toutes ses dimensions et de soutenir les patients avec un traitement humain

    MSF est un témoin direct des conséquences de ce conflit sur le système de santé déjà fragile du pays.
    Nos équipes rencontrent des personnes très vulnérables qui ont besoin de soins dans un contexte où le système de santé et de services de base, déjà limité, a été saturé.

    C’étaient des scènes d’horreur. On a vu des centaines de ménages en flamme. C’était affreux. Toutes les habitations ont été brûlées, le marché... jusqu’au presbytère. Il y a encore l’odeur des cendres.
    Helena Cardellach, coordinatrice terrain de MSF à Batangafo

    Photo principale : un patient se fait soigner après qu'une balle lui ait sectionné l'oreille et fini dans sa nuque. Il a été blessé en province et référé à l'hôpital SICA. RCA, avril 2018. © Florent Vergnes/AFP