× Fermer

La crise climatique est une crise sanitaire et humanitaire

©Peter Caton
Communiqués de presse 

    Médecins Sans Frontières (MSF) répond aux crises médicales et humanitaires urgentes dans plus de 70 pays. Nos équipes fournissent des soins médicaux à ceux qui subissent les impacts sanitaires de l'urgence climatique, alors même que, pour beaucoup, ce sont les moins responsables des émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique.

    MSF participe en tant qu'observateur officiel à la 27e Conférence des Parties (COP27) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui se tient à Sharm El-Sheikh, en Égypte, du 6 au 18 novembre 2022. L'objectif de la COP27 va d'une transition vers les énergies renouvelables à un soutien financier aux communautés vulnérables les plus touchées par le changement climatique. 

    « La crise climatique ne doit pas devenir une crise humanitaire encore plus grave. Nous avons besoin d'une véritable justice climatique pour nos patients dès maintenant. » déclare Elisa de Siqueira, Chargée de plaidoyer humanitaire Crise climatique et action humanitaire, MSF Berlin.

    Dans de multiples pays où MSF travaille, comme le Mozambique, la Somalie, le Cameroun, le Soudan du Sud, Madagascar et le Pakistan, nos équipes médicales humanitaires répondent à des urgences médicales aggravées par le changement climatique. Par exemple, nous constatons une augmentation de la transmission de maladies infectieuses telles que le paludisme, la dengue et le choléra, car l'eau stagnante et les moustiques peuvent favoriser la propagation des maladies à transmission vectorielle et hydrique. Nous assistons à une augmentation du manque d'accès à l'eau potable et de l'insécurité alimentaire, qui peut conduire à la malnutrition, ainsi qu'à une exposition à la chaleur extrême, qui peut entraîner une déshydratation et avoir des répercussions sur la santé mentale.

    69,9% des décès dans le monde en 2019 étaient dus à des maladies liées au climat. 

    La crise climatique est une crise sanitaire et humanitaire. « Aujourd'hui, les besoins sont déjà supérieurs à la réponse apportée. Il s'agit d'une crise de solidarité, qui cède maintenant la place à une crise de moralité. Le monde ne peut pas laisser sans soutien ceux qui subissent les conséquences les plus tragiques », déclare Stephen Cornish, directeur général de MSF Suisse. « Aujourd'hui, nous révisons nos stratégies opérationnelles pour renforcer la préparation aux situations d'urgence. Adapter nos activités aux réalités du changement climatique, ce qui nous permettra de continuer à fournir les meilleurs soins à nos patients et à apporter notre aide là où elle est le plus nécessaire. » 

    Reconnaissant la nécessité d'une action collective contre le changement climatique, MSF a signé la Climate and Environment Charter for Humanitarian Organizations ainsi qu’une déclaration commune avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. La Charte et la déclaration commune vise à motiver et à guider les plans d'action contre le changement climatique, en particulier pour les communautés les plus vulnérables.  

    Seule une action politique concrète visant à mettre en œuvre des solutions pour limiter le changement climatique peut prévenir les conséquences humanitaires. Les organisations humanitaires répondent aux crises, quelle qu'en soit la cause. Mais leurs efforts de réponse ne compenseront pas l'incapacité de nos dirigeants politiques à répondre adéquatement à ces crises.  

    Dans la lutte contre le réchauffement climatique, nous avons tous un rôle important à jouer.