× Fermer
MSF Yémen

Yémen

Faire face aux conséquences indirectes de la guerre

Une jeune fille de 11 ans qui vient de se faire opérer d'urgence de l'appendicite à l'hôpital MSF dans le district de Dhi As Sufal accompagnée par son père. Yémen. Mars 2019. © Al Hareth Al Maqaleh/MSF
Toutes les actualités 
Loin des balles et des bombes des lignes de front au Yémen, dans des régions relativement calmes comme le Gouvernorat d’Ibb, le personnel MSF est quotidiennement témoin des effets secondaires dévastateurs de la guerre sur la population civile.

    L'effondrement de l'économie et des infrastructures médicales causé par plusieurs années successives de guerre a pour conséquence l'impossibilité pour beaucoup de personnes de se rendre dans les rares hôpitaux encore en activité à ce jour dans le pays, faute de moyens.

    Aujourd'hui c'est très difficile d'accéder aux soins de santé, et l'impact de la guerre sur les moyens de subsistance des Yéménites est immense.
    Carole Zen Ruffinen, coordinatrice de projet MSF au Yémen

    Par conséquent, beaucoup retardent leur visite le temps de recueillir l'argent nécessaire, encourant le risque d’aggraver leur état de santé. D’autres ne se rendront probablement jamais dans les centres médicaux. Nos équipes MSF estiment en effet que la situation qu’ils rencontrent sur place à l’Hôpital de Dhi As Sufal, dans le gouvernorat d'Ibb, ne constitue que la partie immergée de l’iceberg.

    MSF travaille à l'hôpital général rural de Dhi As Sufal depuis février 2016 afin d'y fournir des services de santé vitaux à la population locale.

    Les besoins médicaux dans la régions sont élevés, et beaucoup de personnes n'ont pas ou quasiment pas accès aux soins de santé dans ce district.
    Carole Zen Ruffinen, coordinatrice de projet MSF au Yémen

    MSF assure l'accueil des patients et les premiers soins dans la salle d’urgence, et gère les salles d’opération, les unités de soins intensifs ainsi que les services d’hospitalisation pour les affections les plus graves, ceci pour tous les groupes d’âge (nouveau-nés, enfants et adultes). MSF soutient par ailleurs la maternité et le services de consultations ambulatoires en fournissant médicaments et équipements.

    En moyenne, les équipes de MSF offrent ainsi 210 consultations d'urgence et pratiquent 87 chirurgies par semaine.

    Depuis le début de l'année :

    • 4 628 patients ont été soignés aux urgences,
    • 5 757 patients atteints de choléra ont été admis à l'hôpital,
    • 2 336 chirurgies ont été réalisées.