× Fermer
Malawi, cancer du col de l'utérus, vaccination

Malawi

Reportage photo : La prévention du cancer du col de l'utérus

Une jeune fille se fait vacciner contre le virus du papillome humain (VPH). Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF
Toutes les actualités 
Fin janvier 2020, en collaboration avec le ministère de la Santé, MSF a lancé une campagne de vaccination contre le papillomavirus (VPH) pour 8 500 filles de neuf ans dans le district de Chiradzulu au Malawi.

    Le cancer du col de l'utérus est largement évitable, et pourtant il demeure mortel pour un grand nombre de femmes dans les pays à faible et moyen revenu. En Afrique occidentale, orientale, moyenne et australe, le cancer du col de l'utérus est la première cause de mortalité par cancer chez les femmes.

    Une prévention efficace

    La prévention la plus efficace est la vaccination contre une cause répandue du cancer du col de l'utérus, le virus du papillome humain (VPH). Le VPH est une infection sexuellement transmissible courante. La vaccination des jeunes filles contre le VPH les protège contre les souches les plus fortes de l'infection qui, si elles persistent, peuvent évoluer en cancer du col de l'utérus.

    MSF fait campagne depuis de nombreuses années pour que les vaccinations soient abordables et accessibles à toutes. Cependant, les femmes qui ont le plus besoin de vaccins sont souvent celles qui n’y ont pas accès, comme dans de nombreuses régions où MSF est présent.

    En soutenant les campagnes de vaccination des jeunes filles dans les pays où le nombre de nouveaux cas et de décès est le plus élevé, nous pouvons contribuer à réduire le nombre de décès causés par ce cancer.

    Une journée au sein du programme

    Fin janvier 2020, MSF a mené, en collaboration avec le ministère de la Santé, une campagne de vaccination de huit jours contre le VPH dans le district de Chiradzulu au Malawi.

    Ici, le cancer du col de l'utérus représente 40% des cas de cancers diagnostiqués chez les femmes. La campagne a permis de vacciner plus de 8 500 filles de neuf ans dans 100 écoles et 17 centres de santé.

    L'une de ces écoles était l'école primaire de Lisawo, située dans une région rurale du Malawi. Vous trouverez ci-dessous un aperçu du programme, ainsi que quelques-unes des courageuses jeunes filles qui ont été vaccinées.

    Tifera, interprète pour MSF, assiste les jeunes filles qui font la queue pour se faire vacciner à l'école primaire de Lisawo. Malawi, janvier 2020 © Nadia Marini/MSF

    L'interprète Tifera explique aux jeunes filles ce qui se passe aujourd'hui et répond à leurs questions. Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF

    Pendant qu'elles patientent, les jeunes filles lisent avec enthousiasme les brochures d’information sur le cancer du col de l'utérus et sa prévention. Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF

    Maintenir les vaccins au frais et prêts à l'emploi peut s’avérer une tâche très difficile. L'équipe de MSF, y compris les pharmaciens et le personnel logistique, doit se coordonner attentivement pour conserver les vaccins dans de bonnes conditions afin de pouvoir les utiliser partout où ils sont nécessaires. Malawi, janvier 2020.
    © Nadia Marini/MSF

    Ivy (à gauche) et Love (à droite) attendent de recevoir leur vaccin. Chaque jeune fille dispose d’un carnet de vaccination contre le VPH et d’une carte d'identité, ce qui permet de suivre leur calendrier de vaccination et de consigner le consentement des parents. Malawi, janvier 2020.
    © Nadia Marini/MSF

    Une jeune fille reçoit une simple dose de vaccin contre le VPH. Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF

    Vanessa, 9 ans, se fait vacciner contre le VPH. Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF

    Shila, 9 ans, se fait vacciner contre le VPH. Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF

    Une fois la séance terminée, les jeunes filles retournent en classe, s'arrêtant en chemin pour nous faire au revoir de la main et jouer ensemble. Malawi, janvier 2020. © Nadia Marini/MSF

     

    En assurant la vaccination contre le VPH des filles vivant dans les zones rurales et isolées, MSF contribue à réduire le nombre de jeunes filles et jeunes femmes qui, autrement, auraient pu être victimes du cancer du col de l'utérus.