× Fermer
MSF Myanmar HIV

Myanmar

Fermeture de la clinique MSF d'Insein : un tournant dans le traitement du VIH

Des patients dans la salle d'attente de la clinique MSF d'Insein. Certains de ces patients en sont à leur dernière visite car ils seront bientôt transférés au Programme national de lutte contre le sida du Myanmar. Juin 2019. © Minzayar Oo
Toutes les actualités 
Fin juin 2019, la clinique spécialisée dans le traitement du VIH dirigée par MSF, dans le canton d'Insein à Rangoun, a fermé ses portes. Cela dans le cadre de la stratégie nationale visant à transférer les patients vers le Programme national de lutte contre le sida du Myanmar. La clinique d’Insein, ouverte en 2014, faisait partie d'un projet MSF plus vaste à Rangoun qui existe depuis 2003.

    Au pic de son activité, le projet a fourni un traitement à plus de 17 000 patients, nombre d'entre eux vivant en dehors de Rangoun. La fermeture de la clinique d’Insein représente un tournant décisif, autant pour MSF que pour le Myanmar, marquant la capacité croissante du pays à fournir un traitement antirétroviral aux personnes vivant avec le VIH.

    MSF a été le premier fournisseur du traitement antirétroviral au Myanmar et pendant quelque temps, a dirigé le plus grand programme de traitement du VIH dans le pays. Ces dernières années, MSF a transféré des patients sous la tutelle du ministère de la Santé et des Sports dans les dispensaires les plus proches de leur domicile, au fur et à mesure de l'augmentation des capacités du Programme national de lutte contre le sida et du Programme national de lutte contre la tuberculose.

    Le patient au centre des soins

    À la clinique d’Insein, nous construisons une communauté où les personnes reçoivent un traitement de haute qualité, dans un environnement sans stigmatisation ou jugement.
    Pavlo Kolovos, chef de mission MSF à Myamnar

    Les soins fournis dans la clinique MSF d'Insein, comme dans toutes les cliniques de traitement du VIH de MSF au Myanmar, étaient complets et centrés sur les besoins du patient. Les conseils prodigués aux malades en faisaient partie intégrante, en particulier avant et après les tests dépistage. Les conseillers ont également aidé les patients à suivre leur traitement, en particulier les groupes vulnérables tels que les adolescents, les travailleurs du sexe et les toxicomanes. Face à la discrimination à l'encontre des personnes vivant avec le VIH,  largement répandue au Myanmar, les conseillers ont également aidé les patients à faire face aux défis sociaux et sensibilisé les familles et la communauté à propos du virus.

    Vaincre la stigmatisation et privilégier une approche intégrée des soins

    « Quand mon statut séropositif a été confirmé, j’étais déprimé, j’ai même pensé à me suicider. Cependant, le personnel de la clinique m’a montré que je pouvais suivre mon traitement et avoir une vie normale et saine à nouveau. Ils m'ont soutenu et ont été gentils, m'encourageant à rester fort et à lutter pour la vie » témoigne U Myo Win*, patient de MSF à Insein.

    À la clinique d’Insein, les patients séropositifs ont également reçu un traitement contre des maladies opportunistes potentiellement mortelles, telles que la tuberculose, la tuberculose multirésistante, l’hépatite C, la pneumonie et la méningite, le tout dans le même dispensaire. Ce modèle unique de soins intégrés a allégé le fardeau des patients et leur a permis d’adhérer plus facilement à leur traitement, contribuant ainsi à prévenir la propagation du VIH et d’autres maladies. MSF continue de plaider en faveur de l’adoption de ces approches novatrices en matière de soins par d’autres fournisseurs de services liés au VIH.

    La fermeture de la clinique d’Insein marque l’aboutissement de l’un des projets les plus importants de MSF depuis le début de ses activités au Myanmar en 1992. Cela marque aussi une étape importante dans la réalisation de l’objectif du Programme national de lutte contre le sida, consistant à fournir 75% de tous les traitements antirétroviraux au Myanmar d'ici 2020. MSF continuera de travailler avec le programme, qui continue d'élargir l’accès aux traitements afin de standardiser de meilleurs modèles de soins et de favoriser une meilleure décentralisation des services.

    MSF continue de fournir des soins complets contre le VIH à Rangoun, Kachin, Shan et Tanintharyi.

    * Nom modifié