× Fermer
Yezidi. Irak. Santé mentale.

Irak

Septembre - Irak

Un homme âgé de 24 ans, de la communauté Yézidi, dans sa tente dans les montagnes de Sinjar, près de la ville du même nom, en Irak, en septembre 2019. © Emilienne Malfatto
 

    La communauté Yézidi du district de Sinjar, dans le nord-ouest de l'Irak, est confrontée à une grave crise de santé mentale, comme le prouvent les nombres élevés de suicides et de tentatives de suicide.

    Entre avril et août 2019, 24 patients ayant été amenés aux urgences de l'hôpital de Sinuni avaient tenté de se suicider ; six d’entre eux sont morts avant leur arrivée ou n'ont pu être réanimés.

    Sur les 24, 46 % avaient moins de 18 ans - la plus jeune, 13 ans, s'est pendue et était déjà décédée à son arrivée aux urgences. 54 % étaient des femmes ou des filles, quatre sont mortes d'auto-immolation.

    D'autres ont tenté de se suicider en s'automutilant les poignets, en s’empoisonnant, en prenant des médicaments pour provoquer une overdose ou en utilisant une arme à feu.

    Sur la photographie ci-dessus, un patient de la communauté Yézidi, âgé de 24 ans, souffrant de maladie mentale, ici dans sa tente dans les montagnes de Sinjar, près de la ville du même nom, en Irak, en septembre 2019.

    Lorsque nous avons rencontré le directeur médical de l'hôpital de Sinjar, la ville en partie détruite de l'autre côté de la montagne de Sinjar, il nous a dit que tout le monde avait besoin de soutien en santé mentale dans le district, lui inclus. Les résultats correspondaient à ce que nous avions remarqué dès le début de nos activités : que nous étions confrontés à une crise majeure de santé mentale, et aussi qu'il y avait quelque chose de spécifique, directement lié au traumatisme collectif que les Yézidis ont subi récemment.
    Dr Marc Forget, chef de mission de MSF en Irak