× Fermer
MSF Libya Detention centre

Libye, Mer Méditerranée

Juillet - Libye et Mer Méditerranée

Des réfugiés au centre de détention de Zintan, à la porte de l'entrepôt principal où 700 d'entre eux été détenus. Certains portent des masques pour se protéger de la tuberculose. Libye. Juin 2019. © Jérôme Tubiana/MSF
 

    Dans la nuit du 2 au 3 juillet 2019, dans la banlieue est de Tripoli, en Libye, une frappe aérienne contre le centre de détention de Tajoura, où se rendaient régulièrement nos équipes médicales, a causé 53 morts et 130 blessés parmi les migrants et les réfugiés. Cette tragédie aurait pu être évitée si les précédents appels à l’évacuation des migrants et réfugiés pris au piège des combats avaient été entendus.

    [La nuit de l'attaque] a été une nuit où nos pires craintes sont devenues réalité.
    Sam Turner, chef de mission MSF en Libye

    Il y a entre 3 000 et 5 000 migrants et réfugiés dans les centres de détention dits « officiels » dans des conditions désastreuses. Un nombre inconnu de personnes sont retenues captives à travers le pays dans des prisons clandestines et des hangars de passeurs et de trafiquants, dont certains recourent à la torture et d’horribles sévices pour leur extorquer toujours plus d’argent.  

    Le dispositif de renvoi forcé vers la Libye, sponsorisé par les États européens, fonctionne à plein régime. De janvier à novembre 2019, près de 9 000 personnes y ont été ramenées de force par les gardes-côtes libyens après avoir tenté de fuir par la mer. 

    Le 22 juillet 2019, MSF annonce sa décision de retourner en Méditerranée pour des opérations de recherche et de sauvetage, parce que des personnes continuent de mourir en mer. 

    Nous avons décidé de retourner en mer en juillet 2019 parce que la recherche et le sauvetage en mer sont un devoir, nourri par la nécessité humanitaire d'empêcher les gens de se noyer alors qu'ils tentent d'échapper à des conditions de vie inhumaines en Libye.

    Depuis la reprise des opérations de recherche et sauvetage, les équipes de l'Ocean Viking ont secouru 1 030 personnes au cours de 14 opérations de secours.