× Fermer

Yémen

Épidémie de choléra au Yémen

Focus 
L’épidémie progresse de façon spectaculaire à travers le pays.

    Le nombre de cas suspects identifiés, qui était de 50 000 au 29 mai, a atteint 419 804 au 28 juillet d’après les estimations de l’OMS, touchant désormais 21 des 22 gouvernorats du pays. 1 892 morts ont été enregistrées.

    Selon OCHA, les enfants de moins de 15 ans représentent près de 40% des cas suspects identifiés et environ un quart des morts. Les personnes âgées de plus de 60 ans sont elles aussi parmi les plus touchées, puisqu’elles représentent près de 30% des décès.

    En réponse à cette épidémie, MSF a mis en place des centres et des unités de traitement du choléra dans plusieurs hôpitaux afin d’isoler les patients et de traiter ceux qui présentent des symptômes. L’organisation soutient également d’autres structures gérées par les autorités sanitaires.

    Depuis le 30 mars 2017, les équipes MSF reçoivent et traitent un nombre croissant de cas de choléra et de diarrhée aqueuse aiguë dans les gouvernorats d’Amran, Hajjah, Al-Dhale, Taiz, Ibb et Sanaa. Alors qu'au 9 mai, le nombre de patients pris en charge par MSF atteignait plus de 780, ce nombre a dépassé les 5 000 patients au 23 mai, puis les 24 000 au 8 juin, les 62 000 au 2 juillet, pour atteindre plus de 75 500 au 16 juillet, soit 21,5 % du total des cas enregistrés au Yémen à cette date.

    *Image principale: la pénurie d'eau est l'un des problèmes les plus graves au Yémen, et à Abs en particulier. © Redhwan Aqlan

    Comment fonctionne un Centre de Traitement du Choléra (CTC) ?

    Au Yémen, MSF a mis en place des centres et des unités de traitement du choléra dans 9 gouvernorats.

    Pour mieux comprendre comment sont accueillis et soignés les patients dans ces structures, cliquez sur l'image ci-dessous.

    Comment mettre en place un centre de traitement du choléra ?

    Mettez-vous dans la peau d'un(e) logisticien(ne).

    Articles