× Fermer

Nigéria

MSF condamne l’exécution de cinq travailleurs humanitaires dans le nord-est du Nigéria

Communiqués de presse 
Médecins Sans Frontières (MSF) est horrifiée par l’annonce de l’exécution de cinq travailleurs humanitaires dans le nord-est du Nigéria.

    Ces personnes travaillant pour Action Contre la Faim, la Borno State Emergency Management Agency (SEMA, agence en charge des opérations d’urgence), International Rescue Committee et Reach International, ainsi qu’un garde assurant la sécurité de structures humanitaires, avaient été enlevés le mois dernier. 

    MSF condamne dans les termes les plus vigoureux toutes les formes de violence exercées contre les travailleurs humanitaires et l’aide humanitaire.

    « Nous sommes sous le choc, à MSF, après cette terrible nouvelle, déclare le Dr Christos Christou, Président international de MSF. Nous exprimons toute notre solidarité et nous adressons nos sincères condoléances aux familles, aux amis et aux collègues des personnes tuées dans cette attaque brutale.

    Ce n’est pas la première fois que des travailleurs humanitaires sont délibérément ciblés et exécutés dans l’État du Borno. Ces assassinats s’ajoutent à d’autres actes atroces similaires commis en 2019, lorsque douze travailleurs humanitaires ont été tués. »

    Les attaques contre le personnel humanitaire privent les personnes qui en ont besoin d’aide humanitaire, notamment de l’accès à l’eau propre, à la nourriture et aux soins médicaux. Dans le nord-est du Nigéria où le conflit fait rage depuis plus d’une décennie et où la crise humanitaire a été aggravée par la pandémie de Covid-19, on estime que plus de dix millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence.

    MSF demande à toutes les parties au conflit d’assurer aux populations un accès sans entrave et sans danger à l’aide humanitaire urgente et vitale dont elles ont besoin.