× Fermer

Les naissances du Nouvel An !

Une petite fille née à 8h18 le 1er janvier dans le quartier de Naplouse à Mossoul en Irak. © MSF
Toutes les actualités 

    Tandis que les feux d’artifice célébraient l’entrée en 2019, les équipes MSF étaient au chevet de nombreuses femmes à travers le monde pour les aider à accoucher en toute sécurité – apportant de nouvelles vies à cette nouvelle année.

    Dans beaucoup de régions où nous travaillons, nos patients devront malheureusement affronter de nombreux défis pour élever leurs enfants, dans des circonstances difficiles. Cependant, MSF ira toujours là où les besoins sont les plus grands, et mettra tout en œuvre pour fournir des soins vitaux aux personnes vulnérables.
     

    Afghanistan

    Née exactement à minuit le 1er janvier, Mariam est arrivée au monde dans une maternité MSF à Kaboul-Ouest en Afghanistan, et pèse 3,4 kg. Bien que les nouveau-nés ne soient généralement pas prénommés avant de rentrer au domicile, sa mère, Rahima (30 ans), savait déjà comment appeler sa petite fille. Elle souhaite que celle-ci puisse recevoir une bonne éducation et la prospérité.

    Côte d'Ivoire

    Gninguin, mère de 34 ans, a accueilli son cinquième enfant, un petit garçon, le jour de l'An à 9h02 du matin. Le bébé est né au Centre de Santé Urbain de Boniéré en Côte d'Ivoire et pesait 3,2 kg. Bien qu'elle n'ait pas encore choisi le prénom de son enfant, Gninguin dit que son rêve est simplement qu'il « devienne une bonne personne ».

    Honduras

    Maria est née à 3h30 du matin dans une clinique MSF de la ville de Choloma, au Honduras. Elle pesait 2,6 kg. La ville pâtit d’un taux élevé de violence et d’un accès limité aux soins de santé. MSF gère aujourd'hui l'un des rares centres médicaux qui répondent aux besoins des femmes de la région, dont beaucoup n'avaient pas accès aux soins prénatals ou au traitement d'urgence des complications de grossesse.

    Irak

    Essa a été mis au monde à 22h40 dans une clinique MSF du camp de Qayyarha pour personnes déplacées, au sud-ouest de Mossoul, en Irak. Le petit garçon pesait 3,3 kg à la naissance. La mère d'Essa appartient à un groupe sanguin d’un rhésus négatif rare – qui ne concerne que 15% de la population mondiale - ce qui signifie qu'elle a dû recevoir un traitement pour empêcher son corps de mal réagir à la grossesse. Heureusement, MSF était là pour lui donner les soins dont elle avait besoin.

    Liban

    Né dans une famille de réfugiés syriens, ce petit garçon est né sur le coup de minuit le jour du Nouvel An, au Centre de santé MSF « Mère et Enfant » d’Arsal, au Liban. Sa mère n'a pas encore choisi son prénom, mais souhaite la paix pour sa famille et son pays.

    Niger

    Le premier bébé né à la maternité MSF de la ville de Madaoua, au Niger, était cette petite fille – arrivée au monde à 13h25 et pesant 2,7 kg. Sa mère, Djamila, a déjà eu trois enfants. Cependant, c'est la première fois qu'elle accouche dans le cadre sécurisé d'un hôpital. Elle espère que sa fille grandira pour devenir sage-femme, tout comme la femme qui l'a mise au monde.

    Tanzanie

    Ce nouveau-né est arrivé au monde le 1er janvier à 1h13 du matin. Sa mère est une réfugiée du Burundi voisin, qui vit actuellement dans le camp de Nduta en Tanzanie. Elle aimerait que son petit garçon devienne un jour sage-femme, lui aussi, afin qu'il puisse aider des femmes comme elle à accoucher en toute sécurité.