× Fermer

Entre crises humanitaires et urgences médicales : toute l'actualité

Soudan du Sud, Soudan

Des dizaines de milliers de personnes cherchent refuge au Soudan

Au Soudan, l’État du Nil blanc accueille de nombreux réfugiés qui fuient la guerre au Soudan du Sud. MSF délivre des soins d’urgence aux réfugiés.

RD Congo

À Gety, métamorphose d’un hôpital dans un contexte d’insécurité chronique

MSF est intervenue pour la première fois à Gety, à l’Est de la RDC, à la fin de l’année 2006. Florence Fongo, infirmière, était dans la première équipe arrivée sur le terrain.

Liban

Maîtriser un tueur silencieux

Les réfugiés syriens vivant au Liban sont particulièrement exposés aux maladies chroniques qui peuvent mettre des vies en danger si on ne les traite pas.

2016 - Retour sur une année d'actions

Retrouvez, mois après mois, les moments forts MSF de l'année 2016.

Irak

Des consultations médicales pour les déplacés de Mossoul

Diaporama du camp de Khazir 2, sur la route d'Erbil à Mossoul en Irak, où MSF prodigue des soins aux personnes déplacées fuyant les zones contrôlées par l’État Islamique (EI) et les combats entre l'EI et les forces irakiennes.

Syrie

MSF envoie des fournitures médicales aux blessés évacués d’Alep-Est

Le 15 décembre, les équipes médicales et logistiques MSF ont mené les premières évaluations des besoins dans la région.

Syrie

Alep : MSF appelle toutes les parties au conflit à épargner la vie des civils

MSF s’insurge de la violence exercée contre les civils et de la passivité manifestée par tous ceux qui pourraient l’empêcher.
Marco Olla

Nigéria

«Nous soignons les enfants de plus de 5 ans qui souffrent de malnutrition»

Marco Olla, pédiatre, décrit l’ampleur de la crise à Maiduguri, capitale de l’État de Borno, dans le nord-est du Nigéria et l’impact médical de la malnutrition sur les enfants.

Yémen

Le raid aérien sur l'hôpital d'Abs ne peut être qualifié d'erreur involontaire

MSF est extrêmement préoccupée par la récente déclaration faite par le porte-parole officiel de la JIAT (Joint Incidents Assessment Team) au Yémen, Mansour Ahmad Al-Mansour, au sujet du bombardement de l'hôpital d'Abs, dans le gouvernorat de Hajjah, survenu le 15 août 2016.

Syrie

Se cacher pour continuer à soigner

Ce matin-là, les frappes aériennes ne furent espacées que de quelques minutes et rasèrent un grand hôpital de la province syrienne d’Idlib, soutenu par MSF. Vingt-cinq personnes furent tuées, dont cinq enfants.

Pages