× Fermer

VIH/sida

© Wendy Marijnissen

    Le VIH/sida a déjà tué plus de 35 millions de personnes dans le monde. Sans traitement, la maladie affaiblit progressivement le système immunitaire de l'organisme, généralement pendant une période allant jusqu'à 10 ans après l'infection.

    Une personne atteinte du VIH est considérée comme ayant développé le sida lorsque son système immunitaire est devenu si faible qu'elle ne peut plus lutter contre certaines infections et maladies opportunistes telles que la pneumonie, la méningite et certains cancers. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, plus de 34 millions de personnes vivent avec le VIH/sida dans le monde, la majorité d'entre elles en Afrique subsaharienne.

    Le VIH se transmet le plus souvent par les activités sexuelles et l'échange de fluides corporels, par exemple par le partage de seringues chez les usagers de drogues intraveineuses. Il peut également être transmis de la mère à l'enfant pendant la grossesse, l'accouchement ou par le lait maternel.

    Symptômes

    Alors que certaines personnes peuvent présenter des symptômes semblables à ceux de la grippe dans les deux à six premières semaines suivant l'infection par le virus, d'autres ne présenteront aucun symptôme pendant de nombreuses années alors que le virus se propage lentement. Une fois les symptômes pseudo-grippaux initiaux disparus, le VIH peut ne pas causer d'autres symptômes pendant de nombreuses années.

    Traitements 

    On ne guérit pas du VIH/sida, même si les traitements sont beaucoup plus efficaces qu'ils ne l'étaient auparavant. Une combinaison de médicaments appelés antirétroviraux (ARV) aident à combattre le virus et permettent aux gens de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

    MSF a fourni un traitement ARV de première ligne pour 222 200 personnes et un traitement ARV de deuxième ligne pour 10 200 personnes en 2016.