Dans l'après-midi du 6 septembre 2023, un missile a frappé un marché à Kostiantynivka, dans la région de Donetsk, en Ukraine.
Actualité
UkraineToutes les actualités

34 patients hospitalisés après l'attaque meurtrière d'un marché à Kostiantynivka

Le vendredi 8 septembre 2023

En 1 clic, aidez-nous à diffuser cette information :

Attaques contre les civils

J'ai été appelé d'urgence à l'hôpital. Lorsque nous sommes arrivés, il y avait beaucoup de blessés dans toutes les chambres et dans le couloir. La plupart d'entre eux étaient grièvement atteints - ils souffraient de blessures dues à l’explosion et de brûlures » explique IIya Bilokonov, anesthésiste de MSF travaillant à l'hôpital de Kostiantynivka. « Tous les chirurgiens traumatologues travaillaient, toutes les salles d'opération étaient pleines. Malheureusement, les attaques contre les civils et les infrastructures civiles sont fréquentes ici. »

MSF a également transféré quatre patients dans un état critique de Kostiantynivka à Dnipro, pour qu'ils reçoivent un traitement spécialisé. Parmi eux, une jeune femme nécessitant une ventilation mécanique et des soins médicaux continus en raison de ses blessures. Elle travaillait comme vendeuse sur un marché lorsque l'attaque s'est produite.

J'ai entendu une roquette voler. J'ai été projetée en arrière par l'onde de choc. Lorsque je me suis relevée, j'ai immédiatement couru vers le marché » raconte Inna, la mère de la jeune femme. « Elle était allongée entre deux voitures cassées, les voitures brûlaient. J'ai commencé à crier. Des passants ont accouru et ont sorti ma fille des débris. »

Les frappes intenses et les explosions dans la ville et les banlieues environnantes de Kostyantynivka sont devenues une réalité presque quotidienne. La ville se trouve à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la ville de Bakhmut, sur la ligne de front, une zone qui est une véritable poudrière. Au fur et à mesure que la ligne de combat se rapproche, le niveau de risque pour les habitants de Kostiantynivka et des environs augmente.

Destruction des hôpitaux

Après l'attaque à Kostiantynivka, le bilan officiel fait état d’au moins 17 personnes tuées, dont un enfant, en plus de la trentaine de blessés conduits à l’hôpital, qui ont été stabilisés ou transférés », explique Virginia Moneti, référente médicale du projet MSF.

L'hôpital de Kostiantynivka est l'une des rares structures de santé fonctionnelles près des lignes de front orientales.

La situation est très difficile - les hôpitaux et le personnel médical, ainsi que l’équipe MSF travaillent dans des conditions compliquées », poursuit Virginia Moneti.

Une femme de 34 ans a été blessée à Toretsk, dans la région de Donetsk en Ukraine, lorsque son lieu de travail a été bombardé. Elle a été stabilisée au service des urgences de l'hôpital de Kostiantynivka.
MSF transfère un patient dans un état critique de l'hôpital de Kostiantynivka vers les structures médicales de Dnipro afin qu'il reçoive un traitement spécialisé.

En raison de la destruction ou de la fermeture de nombreux établissements médicaux dans les villes voisines et de la fuite des habitants de la région, y compris du personnel médical, l'hôpital de Kostiantynivka accueille désormais des patients de tout le district.

Cependant, avec les bombardements quasi constants et le bruit des alarmes, aller voir un médecin est devenu une entreprise risquée. Parmi les personnes qui sont restées dans les environs, beaucoup sont des personnes âgées souffrant de maladies chroniques. Pour assurer la continuité des soins, les équipes de MSF organisent des cliniques mobiles dans les villages proches de Kostiantynivka, offrant des services de santé physique et mentale.

Nos actualités en lien