× Fermer

Libye

© Giorgos Moutafis/SOS MEDITERRANEE

    Depuis la fin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est divisée par un conflit armé et connaît, ces dernières années, une spirale de la violence.

    La Libye avait deux gouvernements : l’un reconnu par la communauté internationale à Tobrouk, dans l’est, l’autre, à Tripoli, dans l’ouest.

    En 2015, le groupe État islamique a pris le contrôle de la ville côtière de Syrte et s’est installé dans plusieurs autres villes, telles que Derna, tandis que les combats se poursuivaient entre factions politiques dans plusieurs zones. Acheminer les médicaments et le matériel médical est devenu très difficile. Les soignants étrangers ont fui et beaucoup d’hôpitaux et cliniques ne pouvaient plus fonctionner normalement. Néanmoins, MSF a fourni des médicaments et des vaccins à des hôpitaux des villes d’El-Beïda et d’Al-Marj, et amélioré les conditions d’hygiène à l’hôpital d’Al-Qubbah, dans l’est.

    De plus, MSF a donné du chlore, des masques et des gants de protection au comité de crise d’Al-Marj, proche de la côte méditerranéenne, pour l’aider à gérer les corps des personnes qui se sont noyées en tentant la traversée et que la mer a rejetés à cet endroit.

    Le conflit armé s’est poursuivi à Benghazi. MSF a donc augmenté la capacité de l’hôpital avancé d’Al-Abyar, à 60 kilomètres de la ville, afin de permettre la stabilisation des blessés. L’équipe a donné des formations en gestion des soins d’urgence dans les hôpitaux d’Al-Abyar et d’Al-Marj, et des médicaments aux trois hôpitaux encore fonctionnels à Benghazi, y compris l’hôpital pédiatrique. Elle a aussi fait des dons réguliers aux centres de traitement du diabète et des maladies rénales. De juillet à novembre, MSF a distribué de la nourriture à 2 400 familles déplacées, en partenariat avec une ONG libyenne.

    Dès novembre, MSF a fourni médicaments, matériel médical, formations et personnel à l’hôpital de Zouara, à l’ouest du pays.

    Ressources humaines en 2015 : 140
    Coût : 4,6 millions €
    Première intervention de MSF : 2011