× Fermer

Fièvre jaune

© MSF

    La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients. Près de 50% des personnes gravement atteintes de fièvre jaune qui ne sont pas traitées vont en mourir. Le nombre de cas de fièvre jaune a progressé ces deux dernières décennies en raison de la diminution de l’immunité de la population vis-à-vis de cette infection, de la déforestation, de l’urbanisation, des mouvements de population et du changement climatique.

    Symptômes

    La fièvre jaune commence après une période d'incubation de trois à six jours. La plupart des cas ne provoquent qu'une infection bénigne, de la fièvre, des symptômes légers communs à la majorité des virus : maux de tête , frissons, maux de dos , fatigue, perte d'appétit , etc. Dans ces cas, l'infection ne dure que trois à quatre jours .

    Dans 15 % cependant, les gens entrent dans une deuxième phase toxique de la maladie de la fièvre, cette fois accompagné par un ictère récurrent en raison de lésions du foie (d'où le nom de la maladie ), des saignement dans la bouche, les yeux et le tractus gastro-intestinal provoquent des vomissements de sang . La phase toxique est mortelle dans environ 20 % des cas.

    Traitement

    Il n’y a pas de traitement spécifique de la fièvre jaune. Le traitement vise à réduire les symptômes pour le confort du patient. La vaccination est la principale mesure préventive contre la fièvre jaune. Le vaccin est sûr, d’un prix abordable et très efficace, une seule dose suffit à conférer une immunité durable et une protection à vie contre la maladie, et aucune dose de rappel n’est nécessaire. Il donne en 30 jours une protection immunitaire efficace à 99% des sujets vaccinés.

    MSF a vacciné 1 167 600 personnes en réponse à des épidémies en 2016.