× Fermer

Communiqués de presse

Mer Méditerranée

Les gouvernements européens doivent cesser de marchander des vies humaines

Aquarius : 630 migrants secourus arrivent enfin à Valence après un long périple d'une semaine.

Bilan de l’année 2017

Au cours de l’année 2017, les équipes MSF sont intervenues dans 72 pays, dans lesquels elles ont développé 463 projets médicaux et humanitaires.

RD Congo

Soutenez les équipes MSF mobilisées contre l’épidémie d’Ebola

Avec les nouveaux cas à Mbandaka, le développement de l’épidémie devient beaucoup plus inquiétant car la maladie affecte une zone urbaine de plus d’un million d’habitants.

Syrie

La réponse médicale dans la Ghouta orientale atteint sa limite

MSF appelle à un cessez-le-feu immédiat pour permettre l’acte humain basique d’aider les malades et les blessés.

République centrafricaine

Les flambées de violence privent la population d’accès aux soins médicaux

En dehors de la capitale Bangui, la République centrafricaine s’enfonce depuis de nombreux mois dans l’instabilité.

Myanmar

Au moins 6 700 Rohingyas ont été tués lors des attaques au Myanmar

Les résultats des études menées par MSF montrent que la violence était la cause de 71,7 % des décès déclarés.

Bangladesh

Réfugiés rohingyas au Bangladesh : une communauté au bord du gouffre

Si la situation ne s'améliore pas rapidement, l’urgence de santé publique à laquelle nous faisons face ne peut que se dégrader dramatiquement.

L'urgence n'attend pas ! Votre don sauve des vies

MSF Luxembourg lance une nouvelle campagne de sensibilisation et d’appel aux dons au cinéma, dans la presse et sur internet avec pour message : l’urgence n’attend pas !

Libye

L’Union européenne complice d’un système de détention criminel en Libye

La politique migratoire européenne se poursuit inexorablement quelles que soient ses conséquences dévastatrices sur les vies et la santé de milliers de réfugiés et de migrants bloqués aujourd’hui en Libye.

Yemen

Il faut freiner l'épidémie de choléra en urgence

Entre effondrement du système de santé et déplacements de population, la situation est particulièrement grave à Abs.

Pages