× Fermer

Nigeria

MSF accroît son intervention pour contenir le choléra à Maiduguri

Toutes les actualités 
MSF accroît son intervention pour prévenir d’autres décès et la propagation du choléra dans la capitale de l’État de Borno. Elle agit en concertation avec le ministère de la Santé et d’autres organismes qui répondent à l’épidémie.

    MSF a monté à Dala une unité de traitement du choléra (UTC) d’une capacité de 40 lits, dans laquelle 70 patients ont été pris en charge jusqu’ici. MSF a aussi installé un point de réhydratation orale dans le camp de Muna et dispose d’une équipe de 14 agents de santé communautaires qui aident à détecter les nouveaux cas et à retrouver, dans la communauté, les personnes qui ont été en contact avec les patients infectés.

    La majorité des patients viennent du camp de Muna Garage, un camp destiné aux personnes qui ont fui d’autres régions du Borno, par suite du conflit entre les forces armées nigérianes et Boko Haram. En raison des fortes pluies, le camp est en partie inondé, ce qui a pour effet d’aggraver la situation sanitaire déjà peu satisfaisante et constitue un facteur de risque supplémentaire pendant une épidémie de choléra. Un autre cas a été enregistré dans un autre quartier de la ville.

    MSF a rapidement apporté une réponse à l’épidémie dans Maiduguri. Nous avions mis en place il y a quelque temps une unité de traitement du choléra à Dala, pour anticiper une éventuelle épidémie. Depuis le week-end dernier, nous voyons constamment augmenter le nombre de patients dans notre centre de traitement ainsi qu’au point de réhydratation orale dans le camp de Muna", indique Anne-Cécile Niard, coordinatrice de projet à MSF.

    Depuis le week-end dernier, nous voyons constamment augmenter le nombre de patients dans notre centre de traitement ainsi qu’au point de réhydratation orale dans le camp de Muna.

    "Nous sommes en train d’accroître la capacité de notre centre de traitement à Dala pour la porter à 50 lits et cherchons la possibilité d’ouvrir un autre centre de traitement proche des zones les plus touchées. Ce qui nous inquiète, c'est que le nombre de lits actuellement prévus ne soit pas suffisant pour faire face au pic de l’épidémie" ajoute-t-elle.

    "Par ailleurs, MSF est en train d’installer des points de réhydratation dans les endroits où des nouveaux cas sont enregistrés et transmet son expertise médicale en formant des agents de santé du secteur public et de l’Organisation mondiale de la Santé aux méthodes de prévention et de traitement. Il est à noter aussi que les résidents de Maiduguri ne doivent pas s’affoler, mais prendre les mesures appropriées. Avec un diagnostic précoce et une prise en charge, les gens ont de très grandes chances de survie, déjà 37% de patients ont été déchargés de notre centre de traitement à Dala", indique Anna Cillers, coordinatrice médicale de MSF.

    "Si des gens sont inquiets d’avoir contracté le choléra, ils doivent boire une solution de réhydratation et aller se faire traiter le plus rapidement possible. Toutefois, pour contenir la propagation du choléra dans Maiduguri, il ne faut pas sous-estimer la nécessité d’une réponse coordonnée des autorités sanitaires de l’Etat de Borno et des autres acteurs intervenant sur cette épidémie." MSF intervient en coordination avec le ministère de la Santé et d’autres organismes pour s’assurer que les foyers touchés sont vaporisés avec une solution au chlore, et que du savon et des comprimés de purification de l’eau sont distribués dans le camp de Muna.

    Depuis 2014, MSF fournit un traitement contre la malnutrition, des soins médicaux primaires et secondaires, une aide médicale en cas d’épidémies, et suit la situation concernant l’accès à la nourriture, à de l’eau propre et des abris, dans 11 sites de l’Etat de Borno.

    * Image principale : l'unité de traitement du choléra (UTC) de MSF à Dala, Maiduguri. © Nitin George/MSF

    Comment fonctionne un Centre de Traitement du Choléra ?

    Pour mieux comprendre comment sont accueillis et soignés les patients dans ces structures, cliquez sur l'image ci-dessous.